Lors des mes fréquentes présentations de la plateforme 1Day1Learn il m’arrive souvent d’avoir la réaction suivante : Cela a l’air facile à utiliser, mais le problème c’est que nous n’avons pas beaucoup de contenus à mettre en ligne. Nous faisons essentiellement du présentiel……
Si vous vous reconnaissez dans cette situation alors que le E-learning existe depuis le début des années 2000, il est probable que vous avez sous-estimé votre capacité à passer au Digital Learning et que vous vous posez trop de questions avant de vous lancer.

En me basant sur les retours d’expérience des 12 derniers mois, je vous propose quelques recommandations très pragmatiques.
Ce premier billet se focalisera sur la construction initiale de votre catalogue, et mon prochain billet sur son alimentation future :

  1. Focalisez-vous sur les populations qui sont les plus demandeuses ou pour lesquelles il y a une nécessité business à fort enjeu. Exemple : les commerciaux, les nouveaux entrants, les managers. Ne cherchez pas à couvrir tout le monde dès le départ !
  2. Identifiez les sujets “chauds” pour votre entreprise/organisme. Exemple : nouvelle gamme de produits, nouveau parcours client, etc… Votre action sera alignée avec la stratégie d’entreprise et vous obtiendrez un meilleur support interne.
  3. Utilisez l’existant : avec la digitalisation, tout document peut être mis en scène dans le cadre d’un objectif d’apprentissage et assemblé dans un parcours. Exemple un PowerPoint que vous couperez en plusieurs parties, une vidéo qui est sur YouTube, un pdf d’une fiche produit, un tutoriel. Demandez aux équipes opérationnelles de vous fournir ces contenus sources (voir points précédents).
  4. Socialisez vos présentiels : vous pouvez ainsi exposer votre offre de présentiels afin de la rendre plus visible et de permettre aux participants de s’y inscrire et de partager convocation, commentaires et supports de formations. Exemple : les formations pour les nouvelles offres ou les plus demandées.
  5. Mettez à profit des sources externes libres d’utilisation : Exemples: Vidéos Youtube ou Viméos, pdf, pages web de contenus, etc.
  6. Construisez des micro-learning en utilisant nos outils internes (Tutoriel, Quiz, Pages web) ou externes (ThingLink, Explee, etc.). Exemple une image annotée avec ThingLink au lieu de faire un PowerPoint ou un Quiz à vocation pédagogique plutôt qu’un texte à lire.
  7. Digitalisez partiellement vos présentiels les plus importants, au moins en partie afin d’aller vers le Blended Learning
  8. Enfin pensez à digitaliser les formations aux systèmes d’information internes. Les supports existent déjà en pdf ou en PowerPoint, pour la plupart sous la forme de guide (au mieux disponibles via l’Intranet) : Exemples: Comment saisir une commande client, comment faire face à une réclamation client, comment saisir une demande d’achat, etc…Vous pourrez en convertir certains en tutoriels avec notre outil intégré ou avec ScreenCast-O-Matic.

Voilà quelques-unes de mes meilleures pistes pour vous aider à créer rapidement des cours et parcours en e-learning qui seront valorisés en interne.

J’espère vous avoir convaincu que vous êtes probablement plus prêt à passer au Digital Learning que vous ne le pensiez.

Le prochain billet se focalisera sur les bonnes pratiques pour alimenter régulièrement votre catalogue après cette première étape.

655 View

Leave a Comment