La réforme de la formation professionnelle et la mise en place de normes de qualité via le référencement Datadock des organismes de formation a renforcé le rôle de l’évaluation dans les actions de formation. Pas moins de 6 indicateurs sur 21 y font référence, tant du point de vue de l’utilité pour le collaborateur que du processus pour l’organisme.
Mais quelles sont les grands types d’évaluation à inclure dans une action de formation ? Quelle est leur utilité et en quoi le digital learning favorise-t-il leur utilisation.

L’évaluation amont : elle permet de situer le niveau et les prérequis des collaborateurs afin de les réorienter éventuellement vers des formations plus adaptées, mais surtout de personnaliser le la formation en fonction des besoins réels. Son utilité n’a jamais été contestée mais son impact était limité avant que le digital learning ne permette une meilleure individualisation au travers des parcours.

L’évaluation formative ou apprenante : elle intervient en cours de formation et prend tout son sens dans le cadre de parcours dont tout ou partie sont faites en digital. Il s’agit de mesurer la progression des acquis en cours de parcours. La formatrice pourra ainsi adapter son dispositif en y incluant des nouvelles activités et modules. Les évaluations formatives, souvent négligées, sont désormais très accessibles grâce digital learning, que ce soit en présentiel ou à distance. Elles sont même souvent devenues des outils d’animation d’une formation et suscitent un meilleur engagement des collaborateurs et collaboratrices.

L’évaluation sommative : c’est un peu comme un Quiz de fin de parcours de formation. Elle permet de confirmer les acquis afin de vérifier que le collaborateur a bien atteint les objectifs fixés par la formation. Si la formation donne lieu a la délivrance d’un diplôme, on l’appelle aussi évaluation certificative. La création de quiz de fin de parcours est un incontournable de tout dispositif de digital learning et permet de valider l’acquisition des connaissances, compétences et savoir-faire.

L’évaluation à chaud : bien connue de tous, c’est un peu le “minimum syndical”.  Au-delà des questions liées à l’organisation, elle permet de mesurer le degré de pertinence de la formation par rapport aux attentes des collaborateurs et d’évaluer le programme lui-même par rapport aux objectifs annoncés. Le digital learning permet d’automatiser leur utilisation, et même de lier la validation d’un parcours à la remise de ses réponses par le collaborateur. On évite ainsi le manque de feed-back, point faible de nombreux dispositifs.

L’évaluation à froid : elle s’organise entre 2 et 3 mois après la formation. La collaboratrice est dans son quotidien de travail et il est temps de savoir si elle a pu mettre en application ce qu’ell a appris lors de sa formation et si on constate des améliorations ! Cette évaluation ne vise donc pas uniquement les collaborateurs mais aussi  leur N+1. Elle permettra d’envisager des compléments de formation pour le stagiaire mais peut avoir aussi un impact fort sur la formation elle-même afin de la rendre plus pertinente. La encore tout parcours de digital learning peut inclure cette étape afin de s’assurer que l’action aura bien lieu et ne sombrera pas dans l’oubli….

Au-delà de cela, d’autres évaluations font partie du contexte de la formation :

– Le fameux ROI c’est-à-dire le rapport entre le cout de la formation et ses effets économiques.. Et son évolution vers le ROE pour return on expectations, J’y reviendrais dans un prochain post.
l’évaluation du système de “production” des formations, c’est-à-dire l’efficacité avec laquelle le service formation conduit ses projets pour livrer des formations de qualité, dans les délais et dans les coûts.  On sait que la synchronisation des actions de formation avec les besoins de montée en compétence des métiers joue un rôle crucial pour toute entreprise ou organisme. C’est bien souvent la clé de leur programme de transformation numérique.
Il est donc impératif pour tout service de formation, même s’il sous-traite ses réalisations, d’évaluer et d’améliorer régulièrement ses performances de travail en mode projet. Une solution comme 1day1learn propose des espaces collaboratifs dédiés aux équipes formation afin de les aider au quotidien dans cet objectif. Voir le post http://www.1day1learn.com/espaces-collaboratifs-et-projets-dedies-aux-equipes-formation/

Un autre petit rappel pour conclure : “L’action de formation se définit comme un processus pédagogique permettant l’atteinte d’un objectif professionnel. Elle fait l’objet de modalités d’apprentissage identifiées pouvant comprendre des séquences de positionnement pédagogique, de formation et d’accompagnement de la personne qui suit l’action, dont les acquis sont évalués. Elle peut être réalisée en tout ou partie à distance. Elle peut être réalisée en situation de travail. »”

63 View

Leave a Comment